La laïcité : une clef pour comprendre la Turquie ?

ataturk.jpg

La laïcité : une clef pour comprendre la Turquie ?

Cette conférence aura lieu le Jeudi 15 janvier 2009, à partir de 19h30

à la librairie Buridan – Le Fou d’Histoire

Olivier Decottignies, co-anime le séminaire « Anatolie(s)» à l’Ecole Nationale Supérieure.

« Mot qui sent la poudre », selon l’expression du juriste Jean Rivero, la laïcité cristallise en France les oppositions politiques et identitaires : affaire des inventaires ou expulsion des congrégations religieuses hier ; question de la place et de la visibilité de l’islam dans la société française aujourd’hui. Or, il est un pays, musulman de surcroît, qui a fait sien ce produit singulier de l’histoire politique française, au point d’en adopter le nom, transposé en « laiklik », et de l’inscrire au fronton de ses institutions.

Soixante-dix ans après la mort d’Atatürk, réformateur laïc et fondateur de la République, la Turquie se divise sur le sens à donner à sa laïcité. Dans le même temps, les aspirations turques à l’Union européenne engagent à interroger la manière dont les Turcs articulent religion et politique, islam et laïcité. Au carrefour de l’histoire et de l’actualité, cette conférence se propose d’expliquer comment un principe cardinal de la tradition républicaine française a pu s’acclimater en terre d’Islam, avec toutes les ambiguïtés,  voire les contradictions, que suppose une telle transposition.



Terres promises, les mélanges offerts à André Kaspi

Terres promises, les mélanges offerts à André Kaspi dans André Kaspi andreKaspi

La librairie Buridan aura la plaisir d’accueillir l’historien André Kaspi, lundi 12 janvier 2009 à partir de 18h, pour la présentation de ses mélanges récemment publiés aux Publications de la Sorbonne.

TerresPromises dans SignaturesTerres promises
Mélanges offerts à André Kaspi
Préface de René Rémond
Articles réunis par Hélène Harter, Antoine Marès, Pierre Melandri et Catherine Nicault

Une quarantaine de contributions inédites composent cet ouvrage articulé autour de trois thématiques : l’histoire intérieure et extérieure des États-Unis, l’histoire des relations internationales, l’histoire contemporaine des Juifs. Sur l’Amérique du Nord (Canada et États-Unis), ce volume offre un panorama historique, de la colonisation au 11 septembre 2001. Il permet de comprendre la complexité des États-Unis actuels, à la fois dans leur relation au monde et dans les bouleversements qui touchent à leur identité au début du xxie siècle, comme vient d’en témoigner l’élection de leur 44e président, Barack Obama. En ce qui concerne les relations internationales, outre une réflexion théorique, c’est le xxe siècle qui est interrogé, de la Seconde Guerre mondiale aux affrontements de la guerre froide et aux affaires européennes : ici encore, les sujets sont au coeur de l’actualité historiographique et politique. Enfin l’ouvrage propose, entre la Pologne et les États-Unis, entre la France et les rives de la Méditerranée, de nouveaux éclairages sur l’histoire contemporaine des Juifs : l’affaire Dreyfus, la « francisation » des élites à l’époque coloniale, les désillusions idéologiques, les épreuves du déracinement, de l’exil et du réenracinement dans une nouvelle patrie, et la tragédie de la Shoah. À ces trois parties s’ajoutent quelques réflexions sur les grands débats historiographiques récents.

Au-delà de leur variété, ces textes témoignent des leçons qu’André Kaspi n’a cessé de dispenser, dans le droit fil de la tradition universitaire et intellectuelle française : rigueur de la méthode et honnêteté exigeante, ampleur de la synthèse, clarté absolue de l’exposition pour une recherche historique résolument axée sur la compréhension du temps présent. Cet ouvrage se veut un hommage, en même temps qu’un signe d’amitié, adressé à l’historien par René Rémond – peu avant sa disparition –, par ses collègues et par ses élèves. Hommage d’abord à l’américaniste renommé, auteur infatigable et pédagogue inlassable, à la Sorbonne comme dans les médias ; hommage au spécialiste des relations internationales, dans la lignée de ses maîtres, Pierre Renouvin et Jean-Baptiste Duroselle ; hommage enfin à celui qui a fait oeuvre pionnière en France dans le champ de l’histoire de la Shoah, dont il a introduit l’enseignement à l’Université.



Très bonne année 2009 !

200902.gif



Noël à de La Maube Saint-Julien

maubebandeau02.jpg

Les temps de Noël sont propices pour découvrir le site du quartier la Maube Saint Julien. Les commerçants vous y accueillent pour vous offrir un Noël Parisien

Retrouvez la librairie Buridan – le Fou d’Histoire à La Maube Saint Julien ainsi que ses voisins :

Pays de poche, Emka galerie, les tapisseries de la bucherie, le haut du pavé, Terra Amazonia, la Route d’Alexandre, AM Galerie, la librairie galerie Cybèle, Shakespeare and Company

www.lamaubesaintjulien.fr



Cicéron, par Pierre Grimal

grimalciceron300.jpg

Cicéron, par Pierre Grimal, Fayard, 1986, 480 pages, 24 cm, 23 euros

 

 

Livre neuf, >> Commander par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

Après tant de livres et d’études consacrés à Cicéron, est-il possible de dire sur lui quelque chose de nouveau? C’est ce qu’a tenté l’auteur, relevant le défi porté autrefois par un illustre philologue allemand, prétendant qu’il était impossible d’écrire un Cicéron. P. Grimal, bien qu’il ait enseigné la littérature latine en Sorbonne pendant de nombreuses années, et répudiant toute prudence, a voulu écrire sur l’illustre Romain un ouvrage qui puisse être lu. Il a relevé ce défi à l’impossible et gagné son pari.

C’est le moment où Rome devient sensible à la philosophie, et en élabore une qui lui est propre. Le moment où naît l’Empire sur les ruines de la vieille cité-Etat, où la culture, l’éloquence, la préoccupation de la beauté vont devenir le ciment de l’Empire. Cette création, spirituelle autant que politique, a eu pour artisan celui que certains de ses contemporains appelaient avec dédain « l’homme d’Arpinum ». Déchiré, en contradiction parfois avec lui-même, il avait ses racines dans le plus lointain passé, mais ce qu’il apporta au monde devait vivre jusqu’à nous.

 

Le Cicéron, extraordinairement vivant et attachant, que nous offre P. Grimal, est un témoignage sur une époque, mais avant tout sur un homme que des générations ont caricaturé et défiguré de mille manières. qui essaie non pas de porter un jugement de l’extérieur, et, à travers l’épaisseur des siècles, sur l’homme, ou le consul, ou l’orateur, mais qui s’attache à comprendre le personnage lui-même dans sa complexité, ce qu’il a été simultanément.



Les Heures d’Etienne Chevalier par Jean Fouquet

heuresfouquet300.jpg

Les Heures d’Etienne Chevalier par Jean Fouquet. Les quarante enluminures du Musée Condé, édition bilingue français-anglais, Somogy, 2005, 86 pages, 18 euros

Livre neuf, >> Commander par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

Henri d’Orléans, duc d’Aumale (1822-1897), fils du roi Louis-Philippe, a été l’un des plus grands bibliophiles de son temps. En 1830, il reçoit en héritage les biens du dernier prince de Bourbon-Condé. Il devient ainsi propriétaire du château de Chantilly et d’une collection de manuscrits dont l’origine remonte aux Montmorency. Exilé en Angleterre à partir de 1848, il se consacre à enrichir ses collections et réunit avec passion, durant la seconde moitié du XIXe siècle, un ensemble de livres imprimés et de manuscrits exceptionnels par leurs terres, leurs enluminures et leurs reliures. De retour en France après 1871, il reconstruit le château de Chantilly, y aménage ses galeries de peintures et son Cabinet des livres. En 1886, il lègue le domaine de Chantilly à l’Institut de France, qui ouvre le musée Condé au public après la mort du prince.



Histoire du costume en Occident

costumeoccident.jpg

Histoire du costume en Occident, François Boucher, Flammarion, juin 2008, 28 cm, 49 euros
Livre neuf
, disponible à la librairie, >> Réserver par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

De la rude vêture préhistorique à l’harmonie étudiée du costume antique, de l’habillement grave du Moyen Âge aux modes recherchées et fantaisistes du vêtement des temps modernes, cet ouvrage n’est pas une énième histoire du vêtement mais plutôt une analyse transversale de ce phénomène complexe qu’est le costume, de ses données matérielles à ses motivations psychologiques. Dressant un panorama vaste et complet, les auteurs s’emploient à explorer les sources historiographiques, la question de la fabrication, l’évolution des formes du vêtement en liaison avec l’histoire des mœurs, sa fonction comme signe social ainsi que son rôle taxinomique entre âges, classes, fonctions ou professions mais aussi son statut en tant que reflet de l’expression personnelle de l’individu. En partant du rapprochement de l’iconographie et des sources textuelles, cet ouvrage, accessible aujourd’hui sous une forme plus usuelle, devient l’outil indispensable pour tous ceux souhaitant avoir une connaissance exacte et précise du sujet.

Table des matières :Librairie Buridan – le Fou d’Histoire, librairie spécialisée en histoire du costume

(suite…)



Atlas de Paris : évolution d’un paysage urbain

atlasparis300.jpg

Atlas de Paris : évolution d’un paysage urbain, par Danielle Chadych et Dominique Leborgne, Parigramme, 2007, 219 pages, Broché sous jaquette, 30 cm, 45 euros

Livre neuf, disponible à la librairie >> Réserver par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

Le flux des siècles a façonné Paris.
Certes pas à la manière d’une infatigable marée polissant patiemment les pierres sur lesquelles elle s’échoue ; plutôt comme un fleuve capricieux sédimentant sans relâche un nouveau paysage avant de le détruire dans un accès de colère.
Le Paris d’aujourd’hui, si familier, est l’héritier de plus de deux mille ans d’histoire. L’entrelacs des rues, la conformation des quartiers, la disposition des immeubles… ne sont pas donnés comme des évidences mais résultent d’une généalogie complexe. En se reconstruisant inlassablement sur elle-même, la ville a composé avec les fantômes de ses versions précédentes : telle rue suit la crête d’un rempart oublié, celle-ci est tracée sur l’allée d’un domaine seigneurial, celle-là contourne un bastion démoli… Par endroits, le parcellaire lui-même conserve la mémoire des anciens vignobles, des abbayes médiévales, des emprises industrielles du XIXe siècle…

L’Atlas de Paris, rassemblant des centaines de cartes, photographies, gravures et plans, éclaire le processus de formation d’un paysage urbain, met en évidence des relations insoupçonnées et invite à découvrir la capitale comme on ne l’avait jamais vue.

Table des matières : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, librairie spécialisée en Histoire, livres d’histoire sur l’histoire de Paris

(suite…)



La mission au Kongo des pères Michelangelo Giattini et Dionigi Carli (1668)

missionskongo.jpg

La mission au Kongo des pères Michelangelo Giattini et Dionigi Carli (1668), Chandeigne, Collection Magellane, 2006, 301 pages, relié sous Jacquette illustrée, avec cartes, 23 cm, 29 euros

Livre neuf, disponible à la librairie >> Réserver par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

En avril 1667, deux pères franciscains de l’ordre des Capucins, Michelangelo Guattini et Dionigi Carli, s’embarquent à Gênes pour une mission au Kongo (ancien royaume dont le territoire correspond en grande partie au nord-ouest de l’actuel Angola). Trois mois après leur arrivée dans la région de Mbamba, Guattini meurt, mais Carli, gravement malade, parviendra à rejoindre Bologne en juin 1671, où il publiera aussitôt un livre comprenant les lettres que Guattini avait adressées à son père en chemin, suivies du récit complet de leurs déboires.


Cet ouvrage, « écrit avec sincérité et non tiré de livres, comme on le fait de nos jours » (Carli), n’est pas seulement original dans sa forme. En effet, outre la description de la mission proprement dite, avec son lot de maladies, de bêtes féroces et d’embuscades, on y suit le voyage des religieux dans son intégralité : les escales à Lisbonne et au Brésil, les longues navigations sur les vaisseaux portugais, dont une traversée sur un navire négrier, les tempêtes, les attaques de pirates et autres aventures. On assiste donc à la vie au jour le jour de ces hommes de chair et de sang minés par les fièvres, dans un monde d’incertitudes et de doutes où la mort est partout présente.



L’armée française de la fin du XVIIe siècle au ministère de Choiseul

corvisierarmee300.jpg

L’armée française de la fin du XVIIe siècle au ministère de Choiseul. Le soldat, par André Corvisier, PUF, 1964, plaquette de 44 pages,

Livre d’occasion exemplaire en bon état signé par l’auteur, disponible à la librairie, 33 euros >> Le réserver, par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)



12345...26

tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...