A lire cet été : Collection Avant-Ecran

troubadours.jpg       louverenard.jpg


La librairie Buridan – Le Fou d’Histoire vous propose pour lire cet été :

Je hais les troubadours, d’Olivier Démoulin, 300 pages, 15 x 21 cm, 16 euros

La Louve et le renard, d’André-Bernard Cédaire, 192 pages, poche, 9 euros

**********

Ces ouvrages font partis de la collection Avant Ecran des éditions Grrr…Art,

Ce sont de vrais romans, mais également des scénarios romancés pour l’écran, petit ou grand. La collection « avant écran » explore les chemins fascinants qui mènent des mots à l’image et des personnages de papier à des héros de salles obscures. L’objet-livre existe par son style et ses règles littéraires mais il est porteur d’un projet cinématographique ou télévisuel.

Nous avons extrait de la collection ces deux titres qui vont vous permettre de vous imprégnés des siècles passés.

_______________


Je hais les troubadours
par Olivier Démoulin, éditons Grrr…Art, 300 pages, 15 x 21 cm, 16 euros

A Guérignac, cité médiévale entre Toulouse et Bordeaux, une femme se découvre amnésique et animée d’une profonde répulsion pour le moyen-âge. La recherche de ses racines va l’entraîner vers une décapante mise à nu…sous l’œil attentif d’une enquêtrice, Sarah Samuels, chargée d’élucider des crimes qui font ressurgir en elle de vieux démons.

Dans « Je hais les troubadours », Olivier Démoulin aborde le roman policier en renouvelant le genre. Par son art de l’intrigue, son écriture vive et concise, il plonge le lecteur dans une quête identitaire haletante où le passé et les sentiments amoureux se jouent des personnages. Après le succès de son premier roman « Dans mon ventre », cet ancien journaliste signe un nouveau livre passionnant au dénouement étourdissant!

_______________

La Louve et le renard, par André-Bernard Cédaire, éditons Grrr…Art, 192 pages, poche, 9 euros

1827 : le comte d’Orgères convie sa fille Amélia à l’enterrement de Sœur Angèle. Il lui dévoile alors l’histoire de la Louve et du renard, deux brigands qui ont sévi en forêt de Dourdan-Rambouillet au siècle précédent.

Une galerie d’antihéros, de rencontres surprenantes et de destins fabuleux, inspirée de faits authentiques.

André Bernard Cédaire nous a concocté une saga historique palpitante.

publiciteburidan1.gif



2 commentaires

  1. Marie-Paule 19 septembre

    « Je hais les troubadours » est un roman passionnant mêlant les charmes du Moyen-Age et une remarquable enquête policière. On ne le lâche pas et le dénouement est spectaculaire !

  2. Renavent Franck 10 octobre

    N’etant pas un grand lecteur de livres, »je hais les troubadours » m’a captive par son intrigue policiere qui ajoute en plus un point de vue historique.
    Un bon roman pour tous ceux qui veulent passer un bon moment.

Laisser un commentaire

tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...