L’Impossible mariage. Violence et parenté en Gévaudan (XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles)

claveriemariage300.jpg

L’Impossible mariage. Violence et parenté en Gévaudan (XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles), par Élisabeth Claverie et Pierre Lamaison, Hachette, 1982, 361 pages + 8 p. de pl., 26 cm

Livre d’occasion, en bon état, disponible à la librairie, 35 euros
>> Commander par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

Quatrième de couverture :

Le Gévaudan, devenu la Lozère, doit sa célébrité aux exploits d’une Bête qui terrorisa la région entre 1764 et 1767, faisant une centaine de victimes dans la montagne. Pays pauvre et reculé, où s’embourbèrent les envoyés du roi Louis XV, saisis par la sauvagerie apparente. Mais derrière les murs des maisons – les oustas – c’est un monde complexe, très codifié, où chacun défend sa réputation, son honneur et ses biens, ne dédaignant ni la violence, ni la vengeance, ni la calomnie, pour arriver à ses fins
Au cœur des enjeux se trouve l’avenir du bien familial. Tout maitre d’ousta s’applique, par de subtiles stratégies, à l’organiser au mieux : désigner un unique héritier, garçon ou fille, aîné ou cadet, dont la tâche matérielle et symbolique sera d’assurer la continuité, d’entretenir la mémoire de la lignée. A cette fin, il faut conclure pour lui le meilleur mariage possible, en disqualifiant les rivaux, quitte à les calomnier où à les envoyer en justice. Les autres sont dotés, si possible, ou sacrifiés. On n’est pas ici entre « justes », mais entre malins qui entendent bien mener les affaires à leur façon, sans intervention extérieure. Les juges d’ailleurs ont bien su mal à s’y retrouver : ils croient arbitrer, alors qu’ils sont les instruments d’une logique qu’ils ignorent.

Elisabeth Claverie, ethnologue, Chargée de Recherches au CNRS, membre du Centre d’Ethnologie française, et Pierre Lamaison, ethnologue, Chargé de Recherches au CNRS, membre du laboratoire d’Anthropologie sociale, ont mené depuis dix ans leurs recherches sur cette région, à partir des documents d’archives, notamment dans les sources notariées, d’état paroissial puis civil, administratives, privées et dans les enquêtes judiciaires et de gendarmerie, très riches en témoignages. Là les gens parlent directement de leur vie quotidienne, racontent les histoires de famille au fil des générations, relatent la mémoire du groupe. Ils sont interrogés comme témoins, pour une affaire dont la justice a été saisie dans une intention bien précise. L’accusé est rarement un délinquant ou un marginal ; c’est une cible ou un instrument.

Mots clés : Parenté, Gévaudan, Violence, Crimes et criminels



Christian Bec, Florence (1300-1600) : histoire et culture

becflorence300.jpg

Florence 1300-1600 : histoire et culture, Christian Bec, Presses universitaires de Nancy, 1986, 241 pages, 22 cm

Livre d’occasion, très bon état, disponible à la librairie, 25 euros

>> Commander par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

Quatrième de couverture :

« Topoi et métaphores », « pour une histoire sociale des écrivains », « mentalités », « crises » : réunis dans ces quatre parties, les essais qui forment ce volume éclairent d’une façon originale et méthodologiquement nouvelle (notamment par le recours au quantitatif) certains des aspects essentiels du « commerce culturel » à Florence (et en Italie) entre Moyen âge et Renaissance (et au-delà). On entend par « commerce culturel » l’échange qui s’établit entre producteurs (ici littéraires) et consommateurs (public) et ‘on tente d’en établir quelques caractéristiques : évolutions, conditionnements, interactions, etc.

Christian Bec, professeur à l’Université Paris-Sorbonne, directeur de l’Institut (UFR) d’italien et de roumain, directeur de la « Revue des études italiennes » est l’auteur, entre autres ouvrages, de Les marchands écrivains, affaires et humanismes à Florence (Mouton, 1967), Le siècle des Médicis (PUF, 1978), Cultura e sociéta a Firenze nell’eta della Rinascenza (Salerno, 1981), Les lectures des Florentins (Olschki, 1984), Machiavel (Balland, 1985). Il a dirigé le Précis de littérature italienne (PUF, 1982) et est responsable du secteur italien d’un futur Dictionnaire universel des littératures (PUF) ainsi que d’une collection bilingue de classiques italiens (Garnier).

Table des matières : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, librairie spécialisée en livres d’histoire italienne

(suite…)



Lucien Febvre, Pour une histoire à part entière

febvrehistoire300.jpg

Pour une histoire à part entière, Lucien Febvre, SEVPEN, 1962, In-8 ̊(23 cm), 867 pages,
Bibliothèque générale de l’École pratique des hautes études. VIe Section. – Recueil d’articles extraits de diverses revues

Livre d’occasion, exemplaire de bibliothèque, sorti de l’inventaire, reliure rouge usée mais solide,
disponible à la librairie, 28 euros
>> Commander par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

Table des matières : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, librairie spécialisée en histoire, livres d’histoire

(suite…)



Mais où se cache Buridan ?

echafaudage01.jpg

 

Buridan se cache désormais derrière l’échafaudage, 12 rue Saint-Julien le pauvre.

Nous sommes cachés, mais ouverts bien sûr tous les jours – sauf le mardi – de 11h à 21h

echafaudage02.jpg

 



Évolution de la propriété foncière au Choa, de Berhanou Abbebe

abbebechoa300.jpg

Évolution de la propriété foncière au Choa. Éthiopie, du règne de Ménélik à la Constitution de 1931, de Berhanou Abbebe, Paris, P. Geuthner, 1971, 20 cm, XXIV-271 pages.
Bibliothèque de l’École des langues orientales vivantes. 23

Livre d’occasion, en bon état, disponible à la librairie, 18 euros
>> Commander par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)



Louis XVI, une image du pouvoir au XVIIIe siècle

louisxvi.jpg

Louis XVI, une image du pouvoir au XVIIIe siècle

Cette conférence aura lieu le Jeudi 4 décembre 2008, à la librairie, à partir de 19h30

Aurore Chéry continue ses recherches sur l’image de Louis XVI. Elle prépare actuellement une thèse à l’Université Lyon III.

 

Dans un contexte de forte instabilité politique, Louis XVI devient, au XIXe siècle, une sorte d’étendard. Tour à tour figé dans la pose du « roi martyr » ou du « tyran malgré lui », on en vient à oublier qu’il fut un temps où, en tant que jeune roi, il eut à élaborer sa propre image pour se démarquer de ses prédécesseurs. Alors qu’émerge l’opinion publique comme actrice de la vie politique en cette fin du XVIIIe siècle, comment se construit cette image et peut-on y voir ce que l’on appellerait aujourd’hui une « stratégie de communication » ?

Aurore Chéry, doctorante à l’université Lyon III, présentera les travaux qu’elle a consacrés à cette question pour son mémoire sur « L’image du roi et la Direction générale des Bâtiments ».

Participation libre.

A lire !

petitfilslouis16.jpg …..felixma16.jpg …..vincentlouis16.jpg

(suite…)



Stage d’enluminures pour adultes

enluminurespapillon.jpg

Le stage aura lieu à la librairie Buridan – Le Fou d’Histoire

12 rue Saint-Julien le pauvre, 75005 Paris (M° Saint-Michel ou Maubert)

Renseignements : 01.46.33.74.95

Il sera animé par Martine Connay que certains d’entre vous connaissent déjà pour avoir vu ses travaux lors de sa dernière exposition chez le Fou d’Histoire au mois d’août dernier.

Le groupe sera formé de 6 personnes au maximum.

Dates du stage :

Week-end du 17 & 18 janvier 2009

De 10 h à 18 h (avec une pause pour déjeuner, bien sûr !)

Prévoyez votre repas pour le midi (vous trouverez des restaurants aux alentours).

Contenu du stage :

(suite…)



La bataille de Vitoria, par le docteur Jean Sarramon

sarramonvitoria250.jpg

La bataille de Vitoria. La fin de l’aventure napoléonienne en Espagne, par le docteur Jean Sarramon, J.C. Bailly Editeur, Paris, 1985, 727 pages, 22 cm

Livre d’occasion, en état neuf, certains coins ont souffert des manipulations, disponible à la librairie, 96 euros >> Commander par téléphone (01.46.33.74.95) ou par courriel (ecrire@buridan.fr)

La présente édition a été tirée à 950 exemplaires sur papier vergé

Collection Mémoires et documents d’histoire

Publiée sous la direction de Jean Clavreuil, cette collection réunira des textes et mémoires inédits, ainsi que des études mettant en lumière des évènements ou des faits méconnus de l’histoire moderne et contemporaine.

La Révolution française et le Premier Empire seront le champ privilégié, mais non exclusif, de nos publications

Quatrième de couverture

Le lecteur de cette étude minutieuse, qui exprime plusieurs années d’investigation dans les archives et sur le terrain, pourra suivre les belligérants régiment par régiment et au jour le jour. Les faiblesses et les contradictions du commandement, les souffrances endurées par les soldats et les civils durant la retraite, la famine, les pillages et les massacres, les marches forcées à la poursuite des guérilleros et la manœuvre des Anglo-portugais sont retracés jusqu’à la bataille de Vitoria, qui consacre la fin de la guerre d’Espagne, le 21 juin 1813.

(suite…)



Le Cercle du monde selon Jehan, de Thierry Fournier

letourdumondeselonjehan.jpg

Samedi 22 novembre à partir de 17h 30,

la librairie Buridan aura le plaisir d’accueillir

Thierry Fournier et les éditions éoliennes

pour le lancement du très beau roman,

Le Cercle du monde selon Jehan.

Le mot de l’éditeur.

(suite…)



La guerre du Péloponnèse, par Victor D. Hanson

hansonpeloponnese.jpg

La guerre du Péloponnèse, Victor D. Hanson, « Au fil de l’histoire », Flammarion, mai 2008, 480 pages, 24 cm, 28 euros

«Aucun conflit, dans l’Histoire, n’est aussi riche d’enseignements pour notre époque que la guerre du Péloponnèse» : cette conviction est au cœur de l’enquête menée par l’historien Victor Davis Hanson sur la lutte qui opposa, il y a près de deux mille cinq cents ans, Sparte et Athènes. Car la guerre du Péloponnèse préfigure nombre de conflits modernes : ce fut un affrontement titanesque entre deux superpuissances et leurs alliés, une sorte de guerre mondiale à l’échelle de la Grèce ancienne ; ce fut aussi une sanglante guerre civile, puisqu’elle mit aux prises des hommes qui adoraient les mêmes dieux et parlaient la même langue ; ce fut surtout une guerre sale, qui inventa de nouvelles méthodes de terreur, bien éloignées du traditionnel combat d’hoplites. Sièges, coups de main, meurtres d’otages, massacres de civils et de prisonniers s’enchaînèrent pendant vingt-sept ans, jusqu’à la capitulation d’Athènes : la Grèce de l’âge d’or n’était plus.

Pour raconter le premier conflit total de l’Histoire, ce livre, s’inspirant de Thucydide, nous fait toucher du doigt la chair même de la guerre : le sort d’Athènes livrée à une peste meurtrière, l’effroi d’assiégés mourant de faim, le recours à d’effroyables techniques militaires, le désespoir de généraux illustres comme la mort, loin de chez eux, d’humbles soldats paysans…

Helléniste et historien, Victor Hanson enseigne à la California State Université. Il a consacré de nombreux ouvrages à l’histoire des guerres en Occident, et particulièrement dans l’antiquité, dont plusieurs ont été traduits en français : Les Guerres grecques, 1400-146 av. JC (Autrement, 2000). Le Modèle occidental de la guerre (Belles-Lettres, 2001, Texto, 2007) ; Carnage et Culture, les grandes batailles qui ont fait l’Occident (Flammarion, 2002, 3500 ventes, Champs, 2005)

Table des matières : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, librairie spécialisée en histoire militaire, livres d’histoire

(suite…)



12

tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...