Pour l’aise du corps, par Marie-Thérèse Lorcin

aisecorps.jpg

Pour l’aise du corps. Confort et plaisirs, médications et rites, par Marie-Thérèse Lorcin, Paradigme, 1998, 174 pages, 21 cm, 21,85 euros

Manger, boire et dormir, se soulager, faire l’amour et bien rire, sont des nécessités et des joies quotidiennes dont les fabliaux ne laissent rien ignorer. A travers la littérature de la fin du Moyen âge, Marie-Thérèse Lorcin nous fait approcher une conception du bien-vivre, où le souci d’être belle et à la mode va de pair avec les plaisirs de la table.

Vienne la maladie, on recourt à une pharmacopée dont les ingrédients sot tirés du potager ou des talus voisins. Encore faut-il savoir quelle formule réciter en préparant la sauge ou le plantain. Sonne l’heure de la mort et chacun accomplit les gestes et les rites qu’on attend de lui.

En attendant, on vit et on s’amuse ! Dans les fabliaux, le vilain se joue de l’avidité du riche et moque les importants. Il déjoue les pièges du Malin et parvient à forcer l’entrée du Paradis.

Sommaire : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, Livres d’histoire médiévale, librairie spécialisée histoire du moyen âge

(suite…)



tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...