Envoûtante Mélusine, de Myriam White-Le Goff

envoutantemelusine.gif

Envoûtante Mélusine, de Myriam White-Le Goff, klincksieck, « Les grandes figures du Moyen Âge », Septembre 2008, 234 pages, 21 cm, 18 euros

La littérature médiévale recèle une myriade de créatures fabuleuses dont Mélusine est l’une des plus touchantes. Qu’elle déploie sa nature féerique comme une énigme absolue ou qu’elle se révèle en femme amoureuse et fragile, qu’elle soit la puissante bâtisseuse de Lusignan ou la mère attentive de chevaliers aussi valeureux que monstrueux, Mélusine a le rayonnement du mythe et de la beauté pure. Dragonne et amante, sa quête d’une âme nous met aux prises, au cœur de l’Histoire, avec la matière de l’imaginaire et du rêve, entre violence et sacralité. Évoquer Mélusine permet aussi de s’intéresser à d’autres figures de fées amantes et mères.

Myriam White-Le Goff est maître de conférences en langue et littérature médiévales à l’université d’Artois. Elle s’intéresse particulièrement au merveilleux et aux rapports entre réel et imaginaire. Sa thèse, consacrée à la légende du purgatoire de saint Patrick, est publiée chez Champion.

Table des matières :Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, livres d’histoire, librairie spécialisée en moyen âge, Fées, sorcières, histoire médiévale

(suite…)



tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...