Gens d’Église, gens de pouvoir, par Vincent Tabbagh

tabbaghgens.gif

Gens d’Église, gens de pouvoir (France, XIIIe-XVe siècle), par Vincent Tabbagh, Éd. universitaires de Dijon, 2006, 212 pages, 23 cm, 20 euros

Alors que la fuite du monde, l’imitation des premiers apôtres et l’amour de la pauvreté avaient été au cœur du dynamisme religieux de leurs prédécesseurs des XIe et XIIe siècles, les clercs de la fin du Moyen Âge semblent plutôt entraînés dans une quête du pouvoir qui les transforme en maîtres du savoir, en juges sans pitié ou en conseillers du monarque.
À travers quatre études de milieux particuliers, l’auteur entend montrer les limites atteintes par l’influence des ordres mendiants héritiers du modèle apostolique, la place des gens d’Église dans la construction de l’État moderne et leur pénétration dans les circuits du crédit. Un retour au monde, entraînant une insertion plus intense dans la société française, a permis aux évêques et chanoines de participer eux aussi à l’édification de la nation et du capitalisme, loin de tout esprit de pénitence, d’ascèse et d’humilité.
Mais le pouvoir ne pourrait-il jamais s’exercer en vue de ce que tous considèrent comme un bien, et la richesse ne saurait-elle jamais permettre la générosité ?

Vincent Tabbagh est professeur d’histoire médiévale à l’Université de Bourgogne.

Table des matières : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, librairie spécialisée en histoire médiévale, livres d’histoire médiévale

(suite…)



tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...