Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France

 

Ce petit ouvrage se présente comme un mini-dictionnaire dont les entrées variées comprennent aussi bien Maurice Barrès que Guy Môquet, Jeanne d’Arc que Clémenceau, Léon Blum que Lyautey. Chaque notice a été rédigée par l’un des historiens appartenant au CVUH (Comité de Vigilance face aux Usages publics de l’Histoire) dont le manifeste, adopté en juin 2005, est disponible sur leur site internet. Parmi ces historiens, citons Nicolas Offenstadt, Sophie Wahnich ou Gérard Noiriel.

S’appuyant sur les discours prononcés par Nicolas Sarkozy, chaque notice interroge le recours aux personnages et aux évènements historiques invoqués en les passant au crible des dernières recherches. Pointant les contradictions, les anachronismes et les instrumentalisations, le constat est souvent fait d’un usage purement rhétorique de l’histoire destiné à récupérer les différentes traditions politiques en les confondant l’une l’autre.

Au final, si la méthode mise à l’oeuvre dans ces discours producteurs de consensus national peut-être assez facilement décryptée et se révèle à la longue assez répétitive, ce petit livre nous permet d’approcher la dernière campagne présidentielle de manière originale, chaque moment-clé étant le plus souvent associé à une nouvelle référence historique.

Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France, Laurence de Cock, Fanny Madeline, Nicolas Offenstadt, Sophie Wahnich, Editions Agone, 2008, 15 euros.

 

sarkozyhistoire.jpg

 



tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...