Vitrine sur l’Iran


La Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire vous propose de découvrir les livres suivants :

berceaupersev.jpg  porteriraniensv.jpg  rouxiranv.jpg  iran20v.jpg  iranmodernev.jpg

Du berceau de la Perse antique à la République islamique d’Iran, par Édouard Nissanian, (2006), 22 euros

Les Iraniens. Histoire d’un peuple, par Yves Porter, (2006), 27 euros

Histoire de l’Iran et des Iraniens des origines à nos jours, de Jean-Paul Roux, (2006) 25 euros

L’Iran au XXe siècle. Entre nationalisme, islam et mondialisation, de Jean-Pierre Digard, Bernard Hourcade et Yann Richard, (2007), 26 euros

Cent mots pour dire l’Iran moderne, par Yann Richard, (2003), 9.50 euros

(suite…)



Vitrine : les Phéniciens

Le catalogue de l’exposition qui a lieu actuellement à l’Institut du monde arabe, jusqu’au 20 avril prochain :

La Méditerranée des Phéniciens de Tyr à Carthage. Catalogue de l’exposition, Paris, Institut du monde arabe, 6 novembre 2007-20 avril 2008, sous la direction d’Élisabeth Fontan et Hélène Le Meaux, Somogy, Institut du monde arabe, 2007, 407 p., 59 euros


Le mot de l’éditeur: Réputés pour leurs talents de navigateurs et de marchands et la richesse fastueuse de leurs mythiques cités-États (Byblos, Carthage, Sidon, Tyr…), les Phéniciens ont influencé tout le Bassin méditerranéen au cours du Ier millénaire avant l’ère chrétienne. Une influence pas seulement économique puisque leur science et leur culture, aussi brillantes que précurseurs, ont largement diffusé l’alphabet et donné naissance à des figures mythologiques telles qu’Adonis ou Europe dont se sont emparés par la suite Grecs et Romains. Ce regard inédit sur la civilisation et l’art phéniciens nous entraîne dans une prodigieuse épopée autour de la Méditerranée, à la rencontre d’un peuple dont l’héritage a largement contribué à façonner la civilisation occidentale.

Les Phéniciens. L’expansion phénicienne, Carthage par André Parrot, Maurice H. Chéhab, Sabatino Moscati ; Nouvelle éd. revue et augmentée, Gallimard, L’Univers des formes, 2007, 348 p., 29 euros

Le mot de l’éditeur: La parution de l’ouvrage Les Phéniciens dans « L’Univers des Formes » a marqué un tournant dans la reconnaissance d’un art phénicien. Jusque-là, on doutait même qu’il en existât un. Les Phéniciens, marins habiles, marchands retors, pouvaient être considérés comme des artisans, mais pas comme des artistes. L’ouvrage a donc été un révélateur en son temps.
L’art phénicien est un art de l’objet, en céramique, métal ou ivoire, dont l’iconographie puise aux répertoires de l’Égypte ou de la Mésopotamie, mais les réinterprète et se les approprie. Il est axé sur des formes, des images et un programme iconographique que les Phéniciens, depuis la Méditerranée, ont répandu de la Mésopotamie à l’Atlantique et de l’Anatolie à l’Égypte.
Le texte d’origine d’André Parrot, Maurice H. Chéhab et Sabatino Moscati, illustré par une documentation photographique largement en couleur, est introduit par une nouvelle présentation et augmenté d’une bibliographie mise à jour dues à Françoise Briquel-Chatonnet, directrice de recherche au CNRS.

Les Phéniciens : aux origines du Liban de Françoise Briquel-Chatonnet et Éric Gubel, Découvertes Gallimard, 1999, 159 pages, 14 euros

Le mot de l’éditeur: Entre mer Méditerranée et montagne libanaise, une voie de passage et d’échanges, un couloir d’invasions, un territoire exigu… celui des Phéniciens. Arwad, Byblos, Beyrouth, Saïda, Sidon, Tyr, chapelet de cités indépendantes égrené sur la côte du Levant, furent entre 1180 et 333 av. J.-C. le berceau de ce peuple qui n’a laissé que de parcimonieuses archives. Les témoignages des envahisseurs ou voisins assyriens, égyptiens, israélites, hittites, perses, grecs ou romains combinés aux découvertes archéologiques composent un portrait contrasté. Navigateurs réputés et commerçants avisés, les Phéniciens sillonnèrent les mers à bord de leurs navires chargés de bois de cèdre, de pourpre ou d’objets ouvragés. En quête de métaux, ils arpentèrent la Méditerranée occidentale et fondèrent comptoirs et colonies dont la célèbre Carthage. Géniaux inventeurs de l’alphabet, ils acquirent un savoir-faire artisanal apprécié et reconnu dans toute l’Antiquité.
Françoise Briquel-Chatonnet et Éric Gubel tracent les jalons de l’histoire et de la culture phéniciennes et rendent compte d’une civilisation attachante et méconnue de l’Orient ancien.

catalogueexpo.jpg parrotgallimard.jpg decouvertephenciens.jpg

Pour en savoir encore plus:

(suite…)



tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...