Arthur, par Alban Gautier

gautierarthur.jpg

Arthur, Alban Gautier, Biographie Ellipses, 2007, 448 pages, 24 cm, 28 euros

Le roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde… : nous connaissons tous l’univers arthurien à travers les œuvres de Chrétien de Troyes, de Walt Disney, de John Boorman, des Monty Python, ou encore de la série Kaamelott. Depuis plus d’un millénaire, il est objet d’art et d’écriture.


D’où vient donc cet univers ? D’où viennent ces Lancelot et ces Perceval, ces Guenièvre et ces Morgane ? D’où vient Arthur lui-même ? Personnage historique d’une époque mal documentée ? Figure folklorique tirée du vieux fonds celtique ? Héros tutélaire d’un peuple en quête d’identité ? Création littéraire de quelque auteur de génie ? Toutes ces hypothèses sont en partie exactes, et le présent ouvrage a pour but premier de les exposer, et de les démêler. Mais ce livre se veut aussi une manière de biographie : son objet est d’écrire et de raconter la vie d’Arthur. Or comment écrire la biographie d’un personnage qui n’a peut-être jamais existé ? Tantôt enfant débrouillard et prédestiné, tantôt guerrier solaire, tantôt roi faible et rejeté, tantôt homme fragile et sensible, tantôt vieillard héroïque affrontant la trahison, tantôt espoir de tout un peuple croyant à son retour glorieux, Arthur a connu bien des visages, souvent contradictoires.


Les sources mentionnant Arthur rassemblent une multitude de textes. Connaître ces textes, en expliciter le contexte et les intentions, est donc l’un des objectifs de cette étude. Mais écrire la biographie d’un personnage mythique, c’est aussi en évoquer la légende et les développements ultérieurs jusqu’à l’aube de notre siècle, puisque le mythe est encore actif et vivant aujourd’hui : la vie d’Arthur s’étend donc sur toute période et tout espace où l’on a écrit, composé, dessiné sur lui. Biographie littéraire autant qu’historique, ce livre explore ainsi toute la vie de celui que l’on a parfois appelé « le roi d’hier et de demain ».


Alban Gautier est normalien, agrégé et docteur en histoire, ancien Fellow de l’Institut de recherche historique de Londres. Il est actuellement maître de conférences en histoire médiévale à l’université du Littoral Côte d’Opale et s’est spécialisé dans l’histoire du Moyen Âge anglais.

Table des matières : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, librairie spécialisée en histoire médiévale, livres d’histoire médiévale

(suite…)



Mobilité et littérature au Moyen Âge – Formes, enjeux et significations

Appel à contribution
Date limite : 31 mai 2009

Lores te metras en la voie…

Mobilité et littérature au Moyen Âge.
Formes, enjeux et significations

COLLOQUE INTERNATIONAL

Universidade Aberta (Palácio Ceia) – Lisbonne

26-28 octobre 2009

(suite…)



Pour l’aise du corps, par Marie-Thérèse Lorcin

aisecorps.jpg

Pour l’aise du corps. Confort et plaisirs, médications et rites, par Marie-Thérèse Lorcin, Paradigme, 1998, 174 pages, 21 cm, 21,85 euros

Manger, boire et dormir, se soulager, faire l’amour et bien rire, sont des nécessités et des joies quotidiennes dont les fabliaux ne laissent rien ignorer. A travers la littérature de la fin du Moyen âge, Marie-Thérèse Lorcin nous fait approcher une conception du bien-vivre, où le souci d’être belle et à la mode va de pair avec les plaisirs de la table.

Vienne la maladie, on recourt à une pharmacopée dont les ingrédients sot tirés du potager ou des talus voisins. Encore faut-il savoir quelle formule réciter en préparant la sauge ou le plantain. Sonne l’heure de la mort et chacun accomplit les gestes et les rites qu’on attend de lui.

En attendant, on vit et on s’amuse ! Dans les fabliaux, le vilain se joue de l’avidité du riche et moque les importants. Il déjoue les pièges du Malin et parvient à forcer l’entrée du Paradis.

Sommaire : Librairie Buridan – Le Fou d’Histoire, Livres d’histoire médiévale, librairie spécialisée histoire du moyen âge

(suite…)



tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...