Le mai 68 des historiens : entre identité narrative et histoire orale

Mai 68 et les historiens

Alors que la commémoration des quarante ans de Mai 68 (1968-2008) a pour effet de multiplier les manifestations, événements médiatiques, journées d’étude et colloques sur Mai 68, un colloque au Collège de France, organisé par Agnès Callu, sous le haut parrainage du Ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, sous les tutelles de l’Ecole des Chartes, du Collège de France, du CNRS-IHTP et de l’INA.

Ce colloque sur Mai 68 intitulé « Le Mai 68 des historiens : entre histoire orale et identités narratives » trouve une place singulière car fondé, dans les thèses qu’il expose et ses propositions d’interprétation, sur des témoignages issus de l’histoire orale.

Les 23 et 24 octobre 2008 se tiendra au Collège de France, sous le haut parrainage de Mme la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, un colloque ayant pour titre « Le Mai 68 des historiens : entre identités narratives et histoire orale », placé sous l’égide de l’École nationale des chartes, du CNRS – Institut d’histoire du temps présent (IHTP), de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et du Collège de France

Un conseil scientifique, sous la présidence de Daniel Roche, professeur émérite au Collège de France, validera les orientations et interprétations proposées par le groupe de recherche dirigé par Agnès Callu.

>> Pour en savoir plus sur le colloque : téléchargez le document PDF ou consultez le sitoile dédié au colloque et à l’enquête: cliquez ici ou lire ci-dessous l’annonce officielle.
(suite…)



Livre : néo-fascisme et idéologie du désir

liberalismelibertaire.jpg

« Néo-fascisme et idéologie du désir. Mai 68 : la contre-révolution libérale libertaire » de Michel Clouscard, Delga, avril 2008, 186 pages, 9 euros

Paru, en 1973, chez Denoël.

Le libéralisme libertaire d’un Cohn-Bendit ne serait-il qu’un pis aller de l’exploitation capitaliste ? C’est ce qu’a voulu montré, en 1973, le philosophe marxiste, Michel Clouscard, dans son essai « néo-fascisme et idéologie du désir. Mai 68 : la contre-révolution libérale libertaire ».

La réédition de ce texte chez Delga, nous permet une relecture de gauche de mai 68 que l’auteur présente comme une contre-révolution libérale, cheval de Troie du libéralisme.

Ecologisme, féminisme, minoritarisme et même l’humanitaire, pour l’auteur, nous aurait fait perdre de vu l’essentiel : l’exploitation capitaliste et le rapport entre les classes.

Quatrième de couverture :

(suite…)



tpe2008 ogm |
Etude et conservation des c... |
Les chats |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | connaître et protéger la na...
| sos animaux
| Les réactions soulevées par...